McMichael - Canadian Art | Collection d'art Canadien

Media Releases


UNE PREMIÈRE GRANDE EXPOSITION MUSÉALE CONSACRÉE À MARC-AURÈLE FORTIN, MONTRANT COMMENT L’ARTISTE INSCRIT LE PAYSAGE QUÉBÉCOIS DANS L’ART NATIONAL

 

16 mai 2011, 2011 Kleinburg, ON —La Collection McMichael d’art canadien est heureuse d’annoncer l’exposition canadienne-française Marc-Aurèle Fortin. L’expérience de la couleur, véritable retraite dans les paysages colorés de la Belle Province. Produite par le Musée national des beaux-arts du Québec, l’exposition est présentée au McMichael du 28 mai au 11 septembre 2011.
 
Cette exposition bilingue rend hommage au paysagiste Marc-Aurèle Fortin (1888-1970), qui a peint pendant quatre décennies au cœur de la modernité québécoise et canadienne. Les 107 œuvres réunies ici témoignent de son expression prolifique, depuis les premières peintures réalisées à Chicago, en 1909 et 1910, jusqu’aux paysages de la Gaspésie et du Saguenay à la fin des années 1940, avant que sa santé le contraigne à abandonner ses activités. Tout en restant fidèle à la représentation figurative, cet artiste peintre, aquarelliste, graveur et pastelliste aura multiplié les expériences sur la couleur, véritable enjeu de ses recherches. Fortin voyait son art comme une « poésie muette », s’inscrivant ainsi dans la tradition académique. Paradoxalement, son acharnement à faire chanter les couleurs vives le classe parmi les peintres les plus progressistes de sa génération, pendant les années 1920.

Marc-Aurèle Fortin. L’expérience de la couleur, première grande rétrospective muséale consacrée à cet artiste depuis plus de 45 ans, présente une centaine de peintures, gravures, dessins et aquarelles réalisés sur quatre décennies, de 1909 à 1949. Le peintre paysagiste a laissé une forte empreinte dans l’imaginaire québécois avec ses compositions mettant à l’avant-plan de grands ormes et des scènes rurales hautement colorées, auxquelles il est généralement associé. L’exposition présente ses vues de Sainte-Rose, de l’île d’Orléans, de Charlevoix, de la Gaspésie et du Saguenay, qui ont su dépeindre la campagne québécoise de l’époque. Une part moins connue, mais non moins significative, de son travail est aussi exposée : celle des vues urbaines. Elles témoignent du regard attentif qu’il porta aux changements irréversibles qu’opérait la modernité à Montréal pendant les années 1920 et 1930.

La carrière de l’artiste prit son envol grâce à ses vues de la ville et du port de Montréal, ainsi qu’à ses représentations de grands arbres. Cette production lui valut la reconnaissance du milieu de l’art, et la présente exposition honore ce travail d’exception. Vous y découvrirez des œuvres célèbres et d’autres moins connues, chacune illustrant les étapes d’une démarche artistique remarquable, placée sous le signe de l’expérimentation et de la liberté.

Le catalogue de 300 pages accompagnant Marc-Aurèle Fortin. L’expérience de la couleur fournit une nouvelle perspective sur l’homme, l’artiste et ses activités au sein de la communauté artistique québécoise. Disponible en versions française et anglaise, ce livre est une coédition du MNBAQ et des Éditions de l’Homme. Illustré de plus de 150 peintures, aquarelles, eaux-fortes et pastels, il rend compte de la modernité de cet excellent dessinateur et coloriste, et témoigne des diverses étapes d’une démarche artistique remarquable, placée sous le signe de l’exploration et de la liberté. Fruit de plusieurs années de recherche, cet ouvrage interroge plus avant la « légende » Fortin afin de mieux situer l’artiste et son œuvre dans leur époque. Signé par des spécialistes de l’art de cette période – Richard Foisy, François-Marc Gagnon, Michèle Grandbois, Sarah Mainguy et Esther Trépanier –, il permet de suivre en détail l’itinéraire biographique et esthétique de l’artiste et de saisir toute l’importance de sa contribution à l’histoire de l’art canadien.

Le samedi 4 juin, le McMichael offrira un programme intitulé “The Paradox of Marc-Aurèle Fortin”, dans le cadre de sa série Art Encounter. M. François-Marc Gagnon, professeur émérite à l’Université de Montréal et directeur et président du Gail and Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art à l’Université Concordia, présentera cette allocution en insistant sur l’apparente divergence entre le traditionalisme adopté par Fortin et son traitement innovateur de la forme. M. Gagnon sera présenté par Katerina Atanassova, conservatrice principale du McMichael, qui expliquera pourquoi le musée a décidé de faire venir cette importante exposition. L’allocution aura lieu de 11h à 12 et elle sera suivie d’une séance de dédicaces du catalogue par M. François-Marc Gagnon, dont il est le co-auteur.

 

-30-

 

Pour plus de détails ou pour recevoir des images, veuillez contacter :

Michelle Kortinen, Coordinatrice en communications
McMichael Canadian Art Collection
905.893.1121, poste 2210
mkortinen@mcmichael.com

ContactPrivacyAccessibilityAcknowledgementCaring for Artwork
© 2014 McMichael Canadian Art Collection - An Agency of the Government of Ontario